bohemian_rhapsody_critique.png

Freddie Mercury, la Queen du rock

Déjà primé aux Golden Globes, Bryan Singer frappe un grand coup avec son biopic sur l’incroyable ascension de Freddie Mercury, chanteur anglais du groupe pop-rock Queen, joué par Rami Malek qui vient d’ailleurs d’obtenir l’oscar du meilleur acteur pour sa prestation dans Bohemian Rhapsody en 2019.

Le film retrace l’histoire d’une légende au talent inné qui deviendra une bête de scène au charisme magnétique, une véritable drama queen. Il revient sur les débuts prometteurs de Freddie Mercury entre succès, célébrité, doutes et angoisses. Le réalisateur explore aussi le côté obscur du chanteur, dévoilant son extravagance lors de soirées déjantées entre sexe, drogue et alcool même s’il édulcore un peu trop l’ensemble. Son homosexualité a d’ailleurs été un peu gommée au profit de nombreuses scènes avec son ex-fiancée Mary Augustin, avec qui il est resté lié toute sa vie. Rami Malek crève l’écran en incarnant le rôle de Freddie Mercury. C’est le rôle de sa vie. Le mimétisme de la rock star est bluffant, reproduisant à la perfection la gestuelle virile et énergique du leader de Queen sur scène. L’émotion est palpable lorsque le chanteur apprend être atteint du sida seul dans un long couloir morbide, sur fond de Who want to live forever. Symbolique. Pourtant condamné à mourir, Freddie Mercury entre dans la légende le 13 juillet 1985, dans un stade Wembley comble, lors du concert historique du Live Aid, dans une mise en scène signée Bryan Singer à couper le souffle. Petit bémol, même après plus de deux heures, Bohemian Rhapsody n’y est jamais interprétée entièrement et c’est bien dommage.

Emilie Jamgotchian

Bohemian Rhapsody de Bryan Singer avec Rami Malek, Lucy Boynton et Ben Hardy. Durée : 2h13 

Pin It

Dernières vidéos