Laura Thouny, ancienne élève de l'ESJ Paris à la 118ème remise des diplômes !

2019 12 02 20.45.48

Laura Thouny, ancienne élève de l'ESJ Paris ( Major ESJ 3 en presse écrite/web en 2011), rédactrice en chef adjointe à l'Obs.fr s'exprime à la remise des diplômes de la 118ème promotion de l'école. Découvrez ce discours, qui motive et encourage nos anciens étudiants à se battre, pour devenir les journalistes et les communicants d'aujourd'hui ! 

 

« Bonsoir à tous,

Je remercie mes enseignants, notamment Gilles Bornais et Jean-Luc Leray, qui m'ont donné la rigueur et la confiance nécessaire pour arriver là où j'en suis. Je me souviens des émotions qui vous traversent sans doute aujourd'hui. Cette sensation de délivrance : finis les examens, le rabâchage, enfin le monde « adulte » s'offre pleinement à vous. Une forme de nostalgie déjà, pour la vie d'étudiant qui se termine. Et puis le vertige de l'après : vais-je défier les statistiques ? Percer dans ce métier si fermé, si exigeant ? 

Ils vous diront que c'est impossible. Que vous finirez à Pôle emploi, ou éternel pigiste. Que c'est l'une des professions les plus haïes en France. Que personne ne nous fait plus confiance. Que c'est très mal payé (c'est hélas vrai). « Le journalisme mène à tout, à condition d'en sortir », disait l'écrivain Jules Janin.

Faites-les mentir. Restez habités par la rage de faire ce métier. Elle est le propre de ceux qui y réussissent. Gardez-la, chevillée au corps, comme un mantra, et vous percerez.

Faites taire les critiques. C'est justement à l'heure où l'on assassine des journalistes dans des ambassades, où l'on prétend que « la haine des médias et de ceux qui les animent est juste et saine », que nous devons répondre présents. Prouver la valeur de notre métier. Être « à l'endroit exact où on vous interdit d'être », le credo du journaliste de guerre Paul Marchand. « Porter la plume dans la plaie » - vous n'êtes pas près d'oublier cette citation d'Albert Londres.

Vous incarnez l'avenir de cette profession, son renouvellement, dans un monde de plus en plus méfiant. Réinventez-la. Rendez-lui ses lettres de noblesse, sur le papier, le web, à la télévision ou à la radio. Cultivez votre style, soyez les plus rigoureux, les plus professionnels, les plus intuitifs. Et vous réussirez.

Je ne vais pas vous mentir : il va falloir travailler comme des brutes. Se rendre indispensable, dans un métier où nul ne l'est. Avec humilité, toujours. Ecoutez vos aînés, trouvez vos mentors, non pas pour vous faire pistonner, mais pour absorber tout ce qu'ils voudront bien vous apprendre. Saisissez les occasions de prouver votre valeur, à la force de votre travail acharné. Proposez, soyez curieux de tous les formats, de tous les sujets, soyez pertinents, soyez fous, imaginez les reportages les plus inattendus, réinventez le journalisme web, le journalisme de demain, sa façon de s'adresser aux lecteurs. On vous attend !"

 

2019 12 02 18.53.39

Crédit photos : Valentin Faivre (ESJ Paris)

Pin It

Dernières vidéos