Philippe LABRO, invité de l’ESJ Paris le mardi 22 novembre 2016

C’est un des plus grands reporters de la presse française. Il a tout fait, couvert l’assassinat de Kennedy, présenté le JT sur la 2, dirigé RTL, écrit sur sa propre mort, signé des chansons pour Gainsbourg, et lancé Direct 8 avec… Bolloré.
Philippe Labro, 80 ans, est la leçon vivante du journalisme. Quand il se remémore ses années universitaires aux Etats-Unis, il définit déjà sa recette pour réussir, dit comment il a forcé la porte d’un journal pour se faire recevoir puis embaucher. Comment il lui a fallu de l’audace, de la rage et de la chance aussi sans doute pour s’imposer et durer.
 
Philippe LABRO sait raconter, sait écrire et il sait même filmer (« La Crime », « L’Alpagueur », « Sans mobile apparent »...). Aujourd’hui, on le consulte partout, pour sa connaissance de l’Amérique, pour Trump, pour la vie d’aujourd’hui. La preuve sa production au lendemain du 13 novembre : « La sidération n’est pas finie. Cela se voit sur les visages dans le bus ou le métro, à l’arrêt des feux rouges, chez les commerçants.
 
Certes, chacun essaie de retrouver bonne humeur et sourire, mais ce n’est pas aisé, puisque, chaque jour, ou presque, les médias font leur devoir : informer – or, cette information est parfois porteuse d’angoisse, inquiétude, tentation de repli sur soi. »
 
Le mardi 22 novembre 2016 à l’ESJ Paris
 

L'ESJ est membre de...

Intégrer l’ESJ, c’est faire le choix d’une carrière dans le monde de l’information et des médias pour devenir un journaliste compétent, polyvalent et immédiatement opérationnel.

Nous contacter

  • 107, rue de Tolbiac
    75013 PARIS
  • 01 45 70 73 37

шаблоны joomla 2.5