Georges-Marc BENHAMOU, invité de l’ESJ le mardi 2 décembre 2014

Ce garçon est dans tous les bons coups. Sous la serviette avec François Mitterrand (excusez du peu) pour fêter le dernier réveillon du Président en dévorant des ortolans (une espèce protégée). Puis, des années (lumière ?) plus tard en répondant à l’appel d’un autre chef de l’Etat du bord d’en face.
 
Nicolas Sarkozy –un directeur marketing » selon Benhamou - le veut à ses côtés en 2007. Il est OK. Pas si simple. Le mercenaire raconte tout dans son dernier (admirable) livre « Comédie française ». L’ex journaliste plonge dans les coulisses de l’Elysée où il passe dix-huit mois en tant que conseiller pour la culture et à la communication. Un voyage dont Georges-Marc Benhamou aura du mal à se remettre…
Mais le mémorialiste voyage bien. Né en Algérie il y a  57 ans, l’ex éditorialiste a côtoyé tous ceux qui comptent, à commencer par Pierre Bergé. Et il a vécu toutes les mutations, « Globe », SOS racisme, même France 2. 
 
Opportuniste, Georges-Marc Benhamou ? Le producteur de cinéma qu’il est aussi tourne actuellement à Bordeaux, la ville où les Français rêvent de vivre. Oui, un homme de coup, GMB. L’écrivain Marc-Edouard Nabe s’en souvient, lui qui se fait déchirer la rétine de l’œil gauche par Benhamou sur le plateau de « Apostrophes ». C’était en 1985. A l’ESJ mardi, on jugera si GMB soigne encore sa droite. Ou sa gauche…
 

L'ESJ est membre de...

Intégrer l’ESJ, c’est faire le choix d’une carrière dans le monde de l’information et des médias pour devenir un journaliste compétent, polyvalent et immédiatement opérationnel.

Nous contacter

  • 107, rue de Tolbiac
    75013 PARIS
  • 01 45 70 73 37

шаблоны joomla 2.5